On ne fait pas de bébés sur les réseaux sociaux

Avouons-le, le titre est un peu racoleur, mais inspiré d’une vraie discussion avec un ami datant de deux jours, accentuée aujourd’hui par l’article de mon ami Yasser Monkachi, à l’occasion de son départ volontaire de l’océan bleu « Facebook ».

Vaut mieux tard que jamais, je devais écrire cet article il y a presque deux ans, quand j’ai eu à faire de même, et claquer la porte à mes 5000 amis, en renonçant à mon compte Facebook pour les mêmes raisons que Yasser, raisons résumées en un grand et total « j’en ai marre », pas juste de Facebook, mais aussi de cette activité web « sociale », et de la manie de prendre mon téléphone à tout moment pour des causes aussi futiles qu’inutiles, traquer les faits et gestes de mes amis, ou de suivre une actualité inutile et un buzz éphémère; J’ai au passage sacrifié mon compte sur Instagram en le fermant à tout jamais, et modéré mes tweets, puis renforcé ma présence sur Linkedin. Continue reading