Elle (encore)

(J’avais écris ce poème en Novembre 2006 sur même ce blog, je le remets au goût du jour car la flamme est plus qu’allumée)

Oui je le sens, je sais…

Je sais que ma vie a changé
Je sais,
Moi aussi, j’ai changé
Depuis qu’elle est venue,

Calmement, caresser mes journées
Telle une brise, en un matin chaud ensoleillé
Ce jour restera à  jamais gravé
Dans mon coeur, ma mémoire et toute ma vie

Au chevet de son amour je suis resté
Ensorcellé, envoûté et fasciné
Moi, qui ne voyait guère ce qu’amour voulait dire
Je me voyais vite de mes dires, arraché

J’ai beau cherché, ce qu’Amour signifiait
Je l’aurais même défini, avec le peu que je savait
Personne ne m’avait dit, que pour le savoir
Il fallait le vivre
En souffrir
Et petit à  petit, le découvrir

La je le sait
Grâce à  Elle, je le sens
J’en frissone, j’en goûte et j’en abuse
Rime et rime importe peu, tant que mes presque-vers y arrivent
Arrivent à  me faire parler d’Elle
Princesse de mes rêves, reine de ma vie

Vous l’aurez deviné
Oui oui, je l’aime
Vous aurez beau me définir
Ce qu’Amour voulait dire
Mais nul ne saura vous faire découvrir
Tout l’Amour qu’Elle me fait sentir

Elle
Ce n’est pas elle, elle ou elle
Elle c’est TOI, oui, douce toi
Ma fée, ma lumière, mon espoir

Tout ca,
Pour dire…

Je t’aime!