A la freeboussa… freejawab

Bonjour les amis, spécialement ceux qui comme moi ont pu suivre l’épisode d’hier de la soi-disant manifestation pacifique pour le baiser publique. Pour ceux qui n’ont pas pu suivre cet épisode, je vous livre la vidéo avec ma version des faits, avant de vous donner ce que j’en pense.

<

J’ai vu cette vidéo (que je partage en haut), il s’agissait de jeunes marocains bien comme vous et moi, à un détail près, ce sont les mêmes qui sont toujours derrière les manifestations pas comme les autres, quand il s’agit de manger pendant le Ramadan, de faire valoir le droit des homosexuels ou de promouvoir le baiser publique, et Dieu seul sait ce qu’ils vont nous promouvoir par la suite.

A l’opposé, un jeune qui manifestement est le plus royalistes de royalistes, le plus marocain des marocains et le plus pudiques des pudiques, j’ai connu son nom hier, mais j’ai vu surtout son visage des dizaines de fois quand il s’agissait de contrer les «ennemis de la nation».

Ce que je pense de cette affaire

Le fond de ma pensée est partagé par plusieurs amis (marocains aussi), les enfants qui se sont embrassés et qui ont balancé les photos sur facebook ont commis deux graves erreurs, d’abord s’embrasser en public à Nador (et j’insiste sur Nador), et puis ils ont eu le culot (ou le courage) de mettre cela en public sur Facebook, pourquoi j’insiste sur Nador, car Nador est une ville connue pour être très conservatrice (enfin ce que j’entends par ci et par là).

Je trouve normal que les jeunes soient gardés à vue, d’abord car il y a une procédure judiciaire en cours, ensuite par protection à ces mineurs des représailles de leurs familles respectives, comme serait le cas dans une affaire d’accident de la circulation ayant entraîné la mort, où le conducteur est mis en garde à vue de peur de vengeance de la famille des victimes. Heureusement que cette procédure ait été déclenché par une ONG locale, sinon on aurait eu un autre argument pour attaquer notre cher Benkirane.

Sauf que cette affaire m’interpelle à une autre échelle, celle du manque d’éducation et de repères, mais aussi de l’inconscience de nos jeunes aujourd’hui, au vu des vidéos que je retrouve chaque jour sur le net, et qui m’alarment à différents sujets.

Ce que je pense du sit-in

J’étais surpris de la quantité d’objectifs braqués sur les «manifestants», j’étais aussi surpris de l’absence ou de la passivité des autorités face à ce sit-in, et j’étais aussi surpris du timing de l’intervention du jeune défenseur des droits des marocains, qui a attendu le moment où l’on a commencé à s’embrasser (aussi le moment où toutes les caméras était sur ON) pour faire son intervention musclée, alors qu’il était là tout le temps avant les faits.

Grosso modo, ce sit-in est une grande mascarade, loin de moi l’idée de dire que ce n’est pas aujourd’hui qu’on va légaliser le baiser publique, puisque cela se fait dores et déjà, mais essayer de bousculer les moeurs de cette manière choquerait les marocains en premier, avant de bousculer l’état marocain qui, je pense, ne se réveillera pas tôt pour cette «cause».

Petite conclusion

A voir les mêmes têtes à chaque fois qu’une «cause» éclate, me fait perdre confiance en ce qui se passe au nom du peuple, car vu de l’extérieur, on ne fait pas le lien entre les manifestant habituels de chaque fois, ni avec les habituels qui les contrent, on a l’impression d’un épisode interminable de Tom & Jerry, les causes changent, et les visages restent les mêmes. N’est ce pas bizarre les amis ?

Loin de moi l’idée de faire le rabat-joie, mes amis, le problème est ailleurs.

A vous le micro…