On ne fait pas de bébés sur les réseaux sociaux

Avouons-le, le titre est un peu racoleur, mais inspiré d’une vraie discussion avec un ami datant de deux jours, accentuée aujourd’hui par l’article de mon ami Yasser Monkachi, à l’occasion de son départ volontaire de l’océan bleu « Facebook ».

Vaut mieux tard que jamais, je devais écrire cet article il y a presque deux ans, quand j’ai eu à faire de même, et claquer la porte à mes 5000 amis, en renonçant à mon compte Facebook pour les mêmes raisons que Yasser, raisons résumées en un grand et total « j’en ai marre », pas juste de Facebook, mais aussi de cette activité web « sociale », et de la manie de prendre mon téléphone à tout moment pour des causes aussi futiles qu’inutiles, traquer les faits et gestes de mes amis, ou de suivre une actualité inutile et un buzz éphémère; J’ai au passage sacrifié mon compte sur Instagram en le fermant à tout jamais, et modéré mes tweets, puis renforcé ma présence sur Linkedin.

J’avais tout de même eu la faiblesse de réactiver mon compte facebook en Octobre 2015, afin de partager avec mes amis proches et famille, mon voyage d’un mois aux états unis pour le programme IVLP, et même avec les réglages que j’avais mis en place, j’avais eu des dizaines de demandes d’amitiés, de personnes que je connaissais, et qui auraient pu considérer mon « refus » d’amitié comme une offense à leur personne, j’ai donc du accepter ces demandes d’amitiés, malgré moi, tout en adoptant les 10 commandements suivants :

  1. Je n’accepte pas de demandes de personnes que je ne connais pas IRL
  2. Tous mes amis sont en mode « Unfollowed »
  3. Je n’accepte pas l’ajout aux groupes
  4. Je ne like pas de page juste pour faire plaisir à un ami
  5. Je ne partage pas de photos personnelle ou familiale
  6. Je ne partage pas (ou j’essaye) de statut non professionnel
  7. Mon mur se compose seulement de pages professionnelles
  8. Je n’ai pas l’application Facebook sur mon téléphone
  9. Je ne visite pas Facebook le soir (sauf urgence pro)
  10. Je minimise le chat au maximum

Mon compte Facebook est alors résilié à être une plateforme de partage en « one way », de mes articles et des articles que j’aimerais en faire profiter à mes amis, aussi, il me permet de gérer mes pages professionnelles, ainsi que de faire de la veille technologique et concurrentielle, tout simplement.

Pour les autres réseaux sociaux :

  • Je n’ai pas l’application Twitter sur mon téléphone
  • Je n’ai pas l’application Linkedin sur mon téléphone
  • Je n’ai pas de compte Instagram
  • J’ai un compte pro sur Hootsuite pour le crossposting et le suivi de mes comptes professionnels

Ce que je gagne en « sacrifiant » les réseaux sociaux

En sacrifiant les réseaux sociaux, je gagne à parler à mes amis (les vrais) au téléphone de temps à autre, de ne plus être dérangé par les notifications à table ou chez la famille, de prendre plus de plaisir pendant les voyages que de le gâcher à prendre le maximum de photos et les partager, de profiter des concerts et prestations artistiques, de libérer ma mémoire de la data inutile, tout simplement.. de vivre.

Ne restez plus sur les réseaux sociaux, allez-y faire des bébés :)