Whois.ma, ou quand IAM ne peut pas créer un serveur whois aux normes

L’annonce hier de la mise en ligne du service whois.ma par mon ami Alae-eddine Kaddouri, m’a interpellée pour parler d’un des aspects qui nous pousse, nous, professionnels de l’enregistrement des noms de domaine au Maroc, et qui sont en même temps des prestataires agréés par l’anrt à commercialiser cette extension nationale sous la gestion de IAM, à pousser un cri de rage continue face à une gestion chaotique, commercialement et techniquement parlant.

whois

Le service whois.ma reprend une fonctionnalité déjà existante sur le portail officiel nic.ma (géré par le gestionnaire IAM), à savoir la fourniture d’informations sur le propriétaire  d’un tel ou tel domaine .ma, sauf que le mal réside à ce que le serveur qui délivre ces informations, n’est pas un serveur aux normes, hors, une norme existe, et est répertoriée sous le code RFC3912, nous sommes donc obligé de jongler avec du parsing et du custom code pour avoir un réponse de ce qu’ils appellent un serveur whois (whois.iam.ma) afin de répondre à des requêtes de vérification de disponibilité de noms de domaine pour nos clients, ou l’extraction des données whois exploitables.

En addition à cela, nous devons chaque jour dealer avec des dysfonctionnement au sein d’IAM, dont je peut citer ci-dessous que deux qui touchent le cercle du WHOIS.

Mise à jour CHAOTIQUE

Depuis que nous sommes déclarés prestataires du .ma, et à chaque trimestre, l’anrt nous demande un fichier excel qui regroupe tous nos noms de domaines .ma afin de permettre au gestionnaire IAM de mettre à jour sa base de données WHOIS, sachant que ces informations sont envoyées séparément avec chaque commande de nom de domaine .ma; Croyez-vous que ce fichier sert à quelque chose? à mon avis, dès que IAM le reçoit, elle le jette à la poubelle; Jugez-en par vous même sur l’un de mes premiers domaines .ma, le domaine eljadida.ma qui montre encore mon email et mon numéro de téléphone d’il y a 10 ans, et admirez le « Database last updated on 2004-07-28 », Smile! you’re in Morocco.

eljadida.ma

Un serveur aléatoire

Bon nombre de fois, on se retrouve en face de clients qui commandent des domaines .ma en les trouvant libres sur notre plateforme, alors qu’en réalité ils sont non disponibles.

Conclusion

Face à un régulateur (ANRT) qui ne fait que recevoir nos lettres de réclamation sans en traiter aucune. Et un gestionnaire (IAM) qui ne communique jamais sur ses pannes (pourvu que ca marche dans la normale), nous ne pouvons qu’espérer un nouveau gestionnaire qui changera la donne.  Le service d’enregistrement de nom domaines est pour IAM, un service additionnels à l’ADSL, come on guys, une ADSL non payée pourrait fait tomber tout un business de noms de domaine pour un prestataire, Grrrr.

Le site qu’à lancé Ale-eddine est un cri, plus que le service whois lui -même, il permet de mettre le doigt sur cette problématique national, qui nous mets en mauvaise posture vis-à-vis de nous mêmes en tant que professionnels du secteur, et face à nos partenaires étrangers, qui sont sûrement en ce moment derrière en train de nous désigner de « m’saken 2.0″…

Bravo Alae :)